NOUS SOMMES DES FEMMES ET DES FILLES DE TOUS ÂGES ET DU MONDE ENTIER, REPRÉSENTÉES DANS TOUTE NOTRE DIVERSITÉ

Nous sommes gravement préoccupées par le manque d’engagement des décideurs politiques pour mettre en oeuvre des mesures justes et efficaces de lutte contre le changement climatique ;

Nous sommes préoccupées par l’augmentation du nombre et de l’intensité des tempêtes aux conséquences dramatiques et meurtrières, qui éradiquent des espèces et détruisent les écosystèmes ainsi que nos moyens de subsistance ;

Nous sommes préoccupées par la montée du niveau de la mer et la disparition de terres, qui s’ajoutent aux graves destructions environnementales et aux pertes humaines dues à la sécheresse, la désertification, l’acidification des océans, la salinisation de l’eau, les mauvaises récoltes, la pollution de l’air, les marées noires, les plastiques et autres pollutions, la fonte des glaciers, les records de températures en été et en hiver, la multiplication des tsunami et des cyclones hors saisons habituelles.

Nous sommes inquiètes pour les femmes, pour nos communautés et nos environnements, notamment pour celles et ceux d’entre nous, originaires de territoires autochtones et de sociétés océaniques, qui ont le moins contribué au dérèglement climatique mais qui, les premiers, en subissent les effets les plus graves;

Nous refusons de laisser aux entreprises le contrôle de notre planète et de nos droits, nous refusons un monde qui donne la priorité à la croissance économique au détriment du respect des droits humains, d’un travail décent et juste, d’écosystèmes sains et d’une distribution équitable des richesses;

Nous sommes gravement préoccupées par le fait que les gouvernements de notre planète agissent trop lentement, sans y mettre ni la volonté, ni l’ambition, ni même les financements nécessaires pour stopper la crise climatique mondiale et inverser le processus en cours ;

Et nous sommes stupéfaites, attristées et révoltées que notre avenir, celui de nos enfants, de nos petits-enfants et de nos arrière-petits-enfants, ainsi que celui de tous les écosystèmes et êtres vivants, soit abandonné au profit d’intérêts personnels à court terme et ce, à cause d’un manque de discernement, de leadership et de volonté politique;

Nous refusons de laisser aux entreprises le contrôle de notre planète et de nos droits, nous refusons un monde qui donne la priorité à la croissance économique au détriment du respect des droits humains, d’un travail décent et juste, d’ écosystèmes sains et d’une distribution équitable des richesses;

Finalement, et ceci est fondamental, en tant que femmes et filles, nous ne sommes pas seulement touchées de plein fouet par les effets du changement climatique, mais nous sommes au coeur de la mise en oeuvre de vraies solutions produisant des résultats significatifs.

Les femmes doivent et veulent participer pleinement et de manière égalitaire au combat contre le chaos climatique mondial!

Les femmes du monde en ont assez. Il est temps d’agir – tout de suite.

Nous disons la vérité face au pouvoir. Nous exigeons le changement.

Unies, nous lançons aujourd’hui un mouvement de masse pour la justice climatique. Ensemble, nous nous engageons à agir. Nous appelons toutes les femmes, toutes les filles ainsi que tou/ tes nos allié/-es à se joindre à nous dans cet engagement, à rejoindre notre Appel mondial des femmes pour la justice climatique.

Les femmes et les filles de tous les pays exprimeront nos préoccupations et transmettront nos exigences pour une juste et véritable action contre le changement climatique à tous les niveaux et dans tous les espaces possibles – locaux, régionaux, nationaux et mondiaux.

Nous prendrons des mesures partout – dans nos foyers, nos quartiers, sur les places des villages, dans les fermes, les ports de pêche, les lieux sacrés, les lieux de culte, au sein des organisations communautaires, sur les lieux de travail et dans les écoles.

Nous nous ferons entendre dans nos parlements, dans nos ambassades et dans les sièges de nos gouvernements locaux ; au sein des sièges sociaux des entreprises émettrices de carbone et des entreprises du secteur de l’énergie ; autour des urnes électorales, dans les médias et les réseaux sociaux et aux portes de toutes celles et ceux qui détiennent le pouvoir de changer la trajectoire de l’injustice climatique.

Nous débattrons, nous chanterons, nous nous lèverons, nous siègerons. Nous ferons pression, nous organiserons des veillées, nous manifesterons, nous créerons des blocus, nous dresserons des barricades. Nous interviendrons dans les plus petits villages, dans les plus grandes villes, sur les plus hautes montagnes, dans les océans.

REPRÉSENTANT DES FEMMES DANS CHAQUE
RÉGION DU MONDE, NOUS EXIGEONS :
  • Changer le système, pas le climat
  • Eviter une hausse générale de température de 1,5 degré
  • Garantir l’égalité des sexes et des droits humains dans toutes les actions liées au climat
  • Laisser le pétrole et les combustibles fossiles dans le sol
  • Une transition vers 100 % d’énergies sûres et renouvelables
  • Des mesures de conservation et d’efficacité énergétique partout, mises en oeuvre par toutes et tous
  • Une réduction drastique et urgente de la sur pro duction et de la sur consommation, y compris et surtout de la part de ceux qui ont le plus contribué à ce problème dans le monde développé
  • Un engagement des pays développés à prendre la tête de la lutte contre la crise climatique et à fournir aux pays en voie de développement les moyens permettant d’atténuer et de s’adapter au changement climatique, dans un esprit de solidarité et de justice.

Nous n’abandonnons pas notre magnifique planète. Nous ne renonçons pas à un avenir pour toutes les espèces. Nous n’abandonnerons jamais notre campagne pour la justice climatique.